Hola Santiago


Cinq semaines après avoir quitté l'Asie, nous partons maintenant de la nouvelle Zélande en direction de l'Amérique du Sud.

Le 15 avril, nous décollons donc de Christchurh, puis d'Auckland en direction de Santiago au Chili. Avec le décalage horaire (15h), nous avons vécu deux fois la même journée. Autant dire que nos premiers jours à Santiago n'ont pas été très productifs : sieste, réveil en pleine nuit, sieste et quand même découverte progressive de la ville.

Autre difficulté majeure, ici ça paraît logique mais on parle espagnol. Quoique qu'en dise Nicolas, non ici on ne parle pas beaucoup anglais et changer de langue n'est pas aussi instinctif. Entre les restes très lointains de Nicolas et mon italien, c'est plutôt compliqué. Du coup, on a décidé de profiter de notre acclimatation à Santiago pour retourner sur les bancs de l'école et prendre des cours d'espagnol histoire de notre mettre dans le bain. Ça n'était d'ailleurs pas du luxe compte tenu de la complexité du chilien... On vous en dira plus au moment du bilan.

Après une semaine dans la capitale, nous reprenons l'avion pour passer une semaine à l'île de Pâques, mais là, ça vaut bien un article, on en reparlera donc plus tard.

Santiago

Pour le moment, restons en ville. Hé oui, Santiago est la capitale du Chili et compte plus de 6 millions d'habitants.

Pour nous mettre rapidement au rythme local (reveil, déjeuner et diner tardif), on va arpenter les rues à la fin de nos cours, et surtout, on se met à la gastronomie locale.

Ici, on goûte donc aux « papas fritas » (frites), « Lomo a lo pobre » (viande, frites, oignons, œufs), « Chorillas », « completo »...On ne vous dit pas tout, on en garde un peu en surprise !

Ces petites promenades nous auront permis de découvrir rapidement quelques quartiers de la ville, en passant par le centre historique, la colline Santa Lucia et le quartier très coloré et vivant de Bellavista.

Au final, Santiago aura été une étape d'acclimatation bien nécessaire après tous ces changement, et surtout d'apprentissage pour nous donner quelques bases d'espagnol.

Valparaiso

Pour rester dans une ambiance citadine, c'est dans la ville de Valparaiso que nous avons posé nos valises au retour de l'île de Pâques.

Valparaiso est une ville incontournable du Chili, surtout connu pour les fresques murales peintes partout en ville, lui donnant un aspect très bohème. Les 45 collines qui entoure la baie offre un véritable labyrinthe ou il fait bon se perdre au rythme des ruelles, escaliers, ascenseurs... au grès des couleurs environnantes.

Sur les plus connues, Cerro Concepcion et Cerro Allegre, les façades bariolées sont couvertes de graff. Pour découvrir ses secrets et son histoire, un guide francophone nous a baladé et bercé de l'histoire de la ville toute une après midi. Il faut dire que la ville renait petit à petit de ses cendres et retrouve maintenant son prestige grâce au classements de certains quartiers par l'UNESCO depuis 2003, passant ainsi du statut de ville la plus pauvre du pays à « étape incontournable » à visiter. Valparaiso reste néanmoins sujette aux catastrophes naturelles : incendies, tremblements de terre et alerte tsunamis sont dans tous ,les esprits.

Voici quelques photos pour mieux vous rendre compte de l'agencement de la ville et son ambiance.

Nous filons maintenant, à trois, en direction du Nord du pays, j'ai nommé San Pedro d'Atacama !

Comme d'habitude, toutes nos photos sont à découvrir ICI.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *