Le centre du Vietnam 2


Réserve naturelle de Phong Nha

Comme on commence à apprecier les bus de nuits, et que le réseau de bus est très bien développé, nous avons de nouveau pris un bus de nuit pour relier Tam Coc et Son Trach la ville au cœur du parc national de Phong Nha. Comme à notre habitude, nous arrivons frais comme des gardons à 4h du matin mais cette fois nous sommes allés finir notre nuit gratuitement dans une auberge de jeunesse sombre aux draps douteux.

Dès le lendemain, nous nous apercevons que comme dans nos étapes précédentes, les touristes semblent être un marché lucratif vu le nombre d'agence qui fleurissent le long de l'unique rue de la ville. Vu les prix demandés (ouch, on est deux auvergnats!), on opte alors pour un plan B vu que cela nous a plutôt réussi pour le moment. Grâce à nos supers chauffeurs, Camille et moi nous faisons une fois de plus transportées en scooter pour visiter les environs. Ça tombe bien, cette région frontalière avec le Laos est un grand parc classé et représente l'un des plus grands espaces naturels protégés du Vietnam.

En plus de la beauté de la montagnes et des pitons rocheux, le plus surprenant se trouve  cette fois sous terre. Le sous sol comprend effectivement des dizaines de grottes et de cavernes.

Le premier jour, nous sommes allés en barque jusqu'aux grottes maritimes de Phong Nha. Il s'agit d'un dédale de grottes hérissées de stalagmites et stalactites. Ce site nous a fait forte impression, d'une hauteur impressionnante et directement creusée par l'eau sous la montagne.

Nous avons ensuite continué vers la grotte du Paradis, beaucoup plus spectaculaire que la première. Cette fois, il s'agit de descendre sous terre pour y accéder. La visite se fait à pied, dans un décor surréaliste de stalactites et stalagmites, aux formes et formations différentes. Le plafond se fond de couleurs différentes allant du brun au gris donnant l'impression d'être directement dans un tableau d'artiste, au décor d'une « descente vers le centre de la terre » juste au son du clapotis des gouttes d'eau.

Sur le chemin du retour, nous faisons une halte au jardin botanique. L'occasion pour nous de partager un repas avec quelques singes farceurs et de nous promener dans la jungle. En chemin nous longeons une cage avec quelques animaux, dont des porcs-épics, des singes et un beau serpent. (On en verra également un sur le chemin mais pas en cage celui-la!). En plongeant un peu plus dans la foret, nous irons escalader une cascade et tremper les pieds dans un petit lac avant de retrouver nos scooters.

Notre passage a Phong Nha se clôturera sous une grande pleine lune que nous admirerons depuis la terrasse de notre hôtel.

Hue

C'est encore un bus de nuit qui nous emmènera à Hue. Nous n'avions pas mis les pieds dans une grande ville depuis Hanoï et c'est sous une chaleur écrasante que nous avons visité la cité impériale inspirée de la Cité interdite en Chine. Seule exemple d'une ville impériale au Vietnam existant toujours aujourd'hui, elle a été construites entre 1804 et 1833. Aujourd'hui beaucoup de bâtiments sont en état de ruines suite au bombardements de 1968.

Nous avions un programme un peu plus ambitieux pour cette ville (visite des tombeaux impérieux) mais une insolation / coup de froid / grippe nous à contraint à passer notre tour.

Tant pis, on se rattrapera plus tard, un journée de repos ne se refuse pas !

Hoi An

Après 4h de trajet nous descendons plus au Sud vers Hoi An, charmante petite ville touristique étendue au bord d'une rivière qui se jette dans la mer. Historiquement, Hoi An est un port commercial et de nombreux japonais et chinois vinrent s'y installer ce qui explique la diversification des sites et styles architecturaux.

Pour se faire une idée des sites de la ville nous avons ponctué les journée par des visites de temples, de maisons traditionnelles et du fameux pont japonais.

Et comme rien ne se passe toujours comme prévu, une crevaison de pneu ne nous aura pas permis de nous échapper de la ville. Tant pis, le lieu est un très joli endroit pour rester une journée de plus!

Le soir venu, des centaines de lumignons s'illuminent pour donner à la ville un air de fête le long des ruelles et des cours d'eau.. Un séjour agréable et gastronomique car la cuisine y est réputée.

Afin d'arriver dans les délais à Ho Chi Minh pour faire renouveler notre visa (on va pas recommencer à faire les boulets à chaque fois) il est temps de descendre plus au sud, et pour cela, rien de tel que 25h de bus couchette !

Comme d'habitude, toutes nos photos sont ICI


Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

2 thoughts on “Le centre du Vietnam

  • pradou Post author

    Coucou,

    oui, la crève, le pneu, quand ça veut pas, ça veut pas! Faut pas insister!

    Camille et Sylvain sont les amis français venus de Nouvelle Zélande que l’on a retrouvé à Hanoi pour un bon bout de chemin!

    Bises

  • Alexandra

    Bonjour à vous deux

    J’espère que vous vous êtes bien remis de votre insolation / pneu crevé !

    Les bus couchettes n’ont plus de secret pour vous….. Courage pour les 25 heures 🙂

    Bisous

    A et B

    Ps : Qui est Camille ?