Le Yunnan en couleurs 2


Après deux jours de randonnée à la réserve de Yading, nous avons ralenti le rythme pour nous reposer un peu à Daotcheng et nous préparer à la semaine de vacances chinoises. Hé oui, la première semaine d'octobre est une semaine de vacances nationale. En chine il n'y a pas de zones, donc tout le monde est en vacances en même temps, ce qui complique considérablement le quotidien. Nous logions alors dans une arrière cuisine de restaurant, au double du prix habituel. Les transports en car étaient alors pris d'assaut et il a fallu se lever de bonne heure pour être les premiers à obtenir un billet vers notre prochaine destination : Shangri-là dans la province du Yunnan. A priori, nous pensions que les 300 km séparant Daotcheng de Shangri-là pourraient se faire en quelques heures, nous ne comprenions pas trop pourquoi le car partait aussi tôt (se rendre à 5h30) de la gare routière. C'était sans compter sur la route de montagne, pas toujours goudronnée. Nous avons donc eu droit à 10h de car, sur une route à flanc de montagne, parfois ressemblant d'avantage à un chemin de terre. Et là je dis CHAPEAU à notre chauffeur, seul à effectuer le trajet pendant une si longue distance sur une route ou on ne pouvait pas croiser d'autres véhicules, avec le vide à côté!

Shangri-là est une étape vers la frontière tibétaine ou nous sommes restés deux jours avant de poursuivre notre route vers la campagne pour passer la fin des vacances chinoises.

Shaxi, le bon plan pendant les vacances

Pour se rendre à Shaxi à partir de Shangri-là, il "suffit" de prendre un car jusqu'à Jianchuan puis un mini van pour arriver au village. Évidemment, comme nous sommes en mode boulet en ce moment, nous sommes arrivés à Lijiang plutôt qu'à Jianchuan ce qui nous a valu de reprendre une correspondance supplémentaire.

Shaxi c'est un peu le havre de paix rêvé pour passer quelques jours. Le village est certes tout petit mais semble tout droit sorti d'un autre temps et demeure encore authentique avec du "vrai ancien", de petite ruelles tortueuses, des artisans dans la rue... L'endroit idéal pour manger une pizza ou simplement assister au défilé de femmes aux costumes tous plus colorés les uns que les autres pour aller au marché.

Shaxi n'est pas accessible directement et tous les visiteurs doivent passer par un van privé. Cela reste sans conteste le village le plus authentique et calme que nous ayons vu jusqu'à maintenant mais cela risque de ne pas durer éternellement au vu du nombre de constructions au abord du village...

Kunming et les terres rouges

Au départ de Shaxi, nous avons enchainé de nombreuses heures de routes pour nous rendre à Kunming, préfecture du Yunnan et étape obligatoire pour demander notre visa vietnamien. Nous avons pu y passer une très bonne soirée entre français et francophones mais la ville ne nous aura pas séduite pour autant.

Sur les conseils d'autres voyageurs et délaissant encore notre guide, nous sommes partis quelques jours jusqu'aux "terres rouges de Dongchuan" au nord de Kunming, merveilleux endroits pour admirer les terres rouges du Yunnan. Cet endroit, encore bien méconnu des touristes est pourtant renommé chez les photographes pour ces paysages hors du commun. Ça tombe bien, fuir les hordes de touristes en Chine, on aime bien ça!

La terre rouge du Yunnan est le plus grand terrain rouge au monde après Rio de Janeiro. Les couleurs allant du rouge au brun sont dues au climat et à l'acidité du sol ce qui contraste avec le vert des cultures. Il s'agit d'une région reculée où les engins agricoles ne sont pas encore employés pour la culture sur les terrasses.

Nous sommes donc arrivés à Huashitou pour passer deux nuits. Le village ressemble d'avantage à un chemin de terre bordé de quelques constructions mais le gérant de notre hôtel s'est directement proposé de nous conduire avec un groupe de photographes chinois pour se promener à travers la campagne. Parfait! Nous restons donc la journée et le lendemain pour le levé de soleil avec "Bobby", notre photographe en herbe bien décidé à nous aider dans nos conversations avec notre chauffeur "Rodrigues" (noms d'emprunts).

Cette excursion nous aura permis de nous emmener voir une multitude de paysages environnants, à la rencontre des paysans au travail dans ls champs. Loin de savoir exactement à nous attendre, nous ne pensions pas être à ce point subjugués par un véritable patchwork vert et rouge de terrasses  qui s'étendent à perte de vue. Les spectacles sont grandioses et les palettes de couleurs interminables.

Le site est encore méconnu mis a par quelques adeptes de la photographie. Les choses pourraient être amenées à changer si l'on prend en compte la récente construction de la route reliant Dongchuan à Kunming et les nombreuses constructions dans les villages. D'ailleurs, le bruit court que, tout comme aux rizières de Yuanyuang, des plates formes payantes vont bientôt être construites. Allez y vite!

 

Tout comme Yading, compte tenu des difficultés pour trouver des informations correctes sur internet, toutes nos informations pratiques sont en fin de l'article.

Comme d'habitude, toutes nos photos hautes en couleurs ICI

Informations pratiques

Pour se rendre aux terres rouges à partir de Kunming, il faut réserver un billet de car à la gare du nord (dernière de la ligne de métro) pour Dongchuan. Il y a deux départ par jour : 7h30 et 8h50 et le trajet dure 4h, 4h30. Nous nous sommes arrêtés à Huashitou car nous avions lu que la majorité des points de vue se situaient à proximité.

Pour se loger, pas d'informations sur internet mais rien qu'à Huashitou nous avons eu plusieurs propositions d'hébergement. A l'arrivée du car, les personnes tenant une auberge sortent alors au bord de la route pour proposer leurs services. De même pour trouver un chauffeur, les propriétaires proposent d'eux mêmes de nous conduire vers différents point de vue. Nous pensions au début tout faire à pied mais faute d'avoir une carte de la région, cela devient compliqué. Le territoire est aussi très étendu et les chauffeurs vous emmèneront directement aux points de vue (fréquentés ou non). Coût de l'opération : 200 RMB pour 6 personnes pour l'après midi, de 14h 30 à 19h30. Pour le lever du soleil à 6h du matin, 100 RMB pour 3 personnes.

Pour bien profiter de la journée sur place, nous avons choisi de rester deux jours pour avoir une journée à se promener par nous même entre les terrasses. Manque de chance, il à plu toute l'après midi. Je pense qu'il est plus judicieux de passer au minimum une nuit vu que le car pour Kunming passe à 9h30 le matin. Il en aurait un le soir aussi mais nous ne l'avons pas expérimenter. Concernant la ville, à Huashitou en tout cas, l'auberge propose à manger et c'est tant mieux parce que mis  à part ça et quelques vendeurs de patates chaudes sur le chemin, il n'y a rien. Pensez peut être à prévoir des provisions au cas ou.


Leave a Reply to Elise Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

2 thoughts on “Le Yunnan en couleurs