Mandalay et Pyin Oo Lwin


Difficile de s'extraire des magnifiques paysages de Bagan, et c'est à reculons que nous avons décidé de partir après 4 jours dans cette belle cité. Pour faire durer un peu le plaisir, une fois n'est pas coutume, nous avons fait des infidélités aux traditionnels bus pour rejoindre Mandalay en bateau.  Pour cela, 10 heures de croisière sur le fleuve Irrawaddy permettent de relier les deux villes. Toute la journée, nous avons donc été bercés par la succession de paysages arides, parsemés de pagodes au début puis désertiquse le long du large fleuve. L'arrivée sur Mandalay est beaucoup moins poétique puisque les bateaux accostent au plein milieu d'un bidonville ou les maisons sur pilotis couvrent l'ensemble des collines. Une réalité malheureuse qui nous ramène en ville.

Mandalay est la capitale économique et culturelle du pays. La région est aussi le fief des anciennes capitales, désormais laissées en ruines, qui entourent la ville : Sagaing, Mingung, Amarapura, Ava...C'est d'ailleurs vers ces deux dernières que nous avons décidé de nous orienter pour fuir l'atmosphère étouffante de Mandalay.

Mandalay

Dès notre arrivée à Mandalay, nous avons retrouvé l'atmosphère de "la ville", comme ce que nous n'aimons pas particulièrement : une chaleur étouffante, du bruit, de la circulation... Ici, on croise de nouveau des scooters, chose interdite à Yangon. Pour s'extraire de tout cela, une petite ballade du côté des quartiers ouest en direction du canal suffit à changer d'ambiance. On peut ici déambuler dans les habitations puisque le quartier ici n'est pas « quadrillé » comme le reste de la ville. Les gens y sont d'ailleurs très accueillants et bien que notre séjour touche à sa fin nous sommes une fois encore très surpris par l'attention que les birmans nous portent.

Ava

Cette ancienne capitale est située à une douzaine de km de Mandalay, il est donc très facile d'y accéder en scooter, au grand plaisir de Nicolas qui aime se fondre dans la circulation, d'autant que nous n'avions pas encore eu l'occasion de pouvoir en louer un ! Sur la route, déjà de nombreuses ruines donnent un aperçu de l'étendu de l'ancienne capitale. Les terres situées à l'intérieur de la forteresse sont cultivées et offrent alors un spectacle de ruines et de pagodes au milieu des champs et des cultures.

Amarapura et le pont U Bein

Photo emblématique de la Birmanie, le pont U Bein est la principale attraction d'Amarapura. Il s'agit du pont en teck le plus long de Birmanie (ou le deuxième, cela dépend des versions). Il permet de traverser intégralement le lac Thaungthaman. Le teck vient des palais avoisinant. Comme nous sommes en saison sèche, nous pouvons passer dessous pour en voir les grande fondations avant d'admirer le coucher du soleil (encore...) avec ses nombreux passants qui se dessinent sur le ciel.

Pyin Oo Lwin

Notre vol retour décolle de Mandalay mais nous choisissons de passer nos derniers jours en Birmanie dans la petite ville de Pyin Oo Lwin avant de repartir. Le trajet en lui même depuis Mandalay vaut le détour puisque nous prenons un pick-up local pour nous déposer. Cela veut dire que dans les routes sinueuses de montagnes les chauffeurs font plusieurs pauses pour laisser souffler la machine et trouver de nouvelles techniques de refroidissement du moteur aux jets d'eau. Les paysages changent rapidement en quittant Mandalay et Pyin Oo Lwin nous dévoile une ambiance d'une autre époque : maisons coloniales colorées, diligences à la place des traditionnels tuk-tuk, coquet jardin botanique et oiseaux exotiques. La ville a conservé une atmosphère britannique du temps ou elle servait de villégiature anglaise.

Un rapide retour à Mandalay et nous voilà déjà prêt à décoller pour la Thaïlande.

Comme d'habitude, toutes les photos de nos visites sont à voir ICI.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *