Trujillo


En partant d'Huaraz nous choisissons de faire une étape dans la ville de Trujillo au nord du Pérou avant de passer la frontière avec l’Équateur.

Arrivés à 4h du matin à la gare routière, nous attendons donc une heure décente pour partir visiter la ville...

Trujillo

Trujillo est une ville côtière qui a beaucoup de charme, avec un climat ''de bord de mer'', ce qui nous change après Huaraz. Ici, l'ambiance est plus citadine, pas de tenues traditionnelles mais des bâtiments coloniaux aux façades colorées. Le centre ville possède un certain charme suranné avec toutes ces églises et ces voitures coccinelles, pas toujours en bon état !

Des trésors archéologiques : Les Moches et les Chimus

L’intérêt de Trujillo c'est aussi de pouvoir découvrir les Moches. Bon OK, dit comme ça, ça ne vend pas du rêve.... Et pourtant ! Si vous prononcez ''motché'', déjà ça change tout! Il s'agit d'une civilisation qui vivait sur la côte du Pérou entre l'an 100 et 700 ap JC, donc avant les Incas.

 

Trujillo est le cœur de cette civilisation et permet l’accès aux principaux bâtiments : La Huaca de la Luna et la Huaca del sol.

Huaca de la Luna était à l'origine un empilement de temple de forme pyramidale. On peut encore voir a l’intérieur des restes de fresques représentant le dieu créateur (gentiment nomme le ''décapiteur'').

Les céramiques sont très bien conservées et constituent un véritable héritage pour apprendre la vie de cette civilisation , de la vie quotidienne aux rituels de sacrifices humains. En effet, les moches auraient disparu suite au phénomène El Nino, créant une recrudescence de sacrifice à cette période pour apaiser la colère des dieux.

Après les moches, on peut aussi découvrir quelques vestiges de la civilisation Chimu (vers le X et XIème siècle) avec la Huaca Arco Iris (Temple de l'Arc en ciel) et l'immense citadelle de Chan Chan. Entièrement construits en adobe, ces bâtiments ont supporté les aléas des siècles et reste relativement bien conservées compte tenu des matériaux.

On peut toujours voir des fresques d'origine sur le site de Chan Chan. Les sites, les matériaux, les constructions et motifs en bas reliefs... tout cela est très différent de ce dont on a l'habitude de voir !

Pour finir la visites, nous avons rencontré les fameux chiens bleus (renommés par Nicolas pour l'occasion "chien moche") visibles également sur les fresques de l'époque... On vous laisse juger!

 

Dernière étape péruvienne avant de passer la frontière, nous partons maintenant en Equateur.... pour mieux revenir ensuite.

Comme d'habitude, toutes les photos de nos visites sont a voir ICI.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *